Browse Tag

hackerspace

Confinement.S02E23

Isolation du hackerspace

Chaque hiver au hackerspace, nous avons froid, malgré le chauffage. Il est temps de trouver une solution. Il n’est pas possible de chauffer à fond en permanence. Il n’est pas possible de remplacer les fenêtres de toi, le coût n’est pas supportable par le propriétaire du bâtiment. 

Après avoir réglé les petites fuites ici et là, la solution est d’isoler thermiquement par l’intérieur, mais il ne faut pas perdre la possibilité d’aérer et d’avoir de la lumière naturelle.

La solution, des cadres en bois sur-mesure, de la mousse d’isolation autocollante et deux plaques de polycarbonate pour toiture. La structure est en deux parties pour faire glisser l’une sur l’autre et garder l’accès au mécanisme d’ouverture. 

Entre la plaque et la fenêtre, j’ai mesuré 10.4 °C, sous la plaque 19.3 °C. Même si la méthode de mesure n’est pas la meilleure, on observe une véritable différence. Plus de courant d’air, les radiateurs sont au minimum malgré la chute de la température extérieure.

Maintenant à voir si notre propriétaire va accepter de prendre en charge le coût des matériaux et nous permettre de faire les autres fenêtres.


Bières de l’Avent

Ce week-end 3 bières de l’Avent.

Alors la bière, même si c’est bon… abusez-en avec modération! (cc @Une bière et Jivay)


Cette série d’articles a été motivée par Yves sur Twitter.

Zigbee Big Red Button

Un GROS bouton rouge pour la domotique du hackerspace.

Je pars d’un interrupteur Zigbee IKEA TRÅDFRI que je démonte.

Je soude sur les boutons du fil, me permettant de faire le contact comme lors d’un appui.

Vous avez certainement remarqué les colliers de serrage en plastique. En fait… La pile tient par son boitier plastique, n’ayant pas de place pour le boitier, j’ai dû ruser.

J’ajoute un autre petit bouton sur le côté pour profiter du deuxième bouton de l’interrupteur IKEA.

L’application du gros bouton rouge sera de « fermer » le hackerspace, pouvoir éteindre toutes les alimentations électriques critiques (bench électronique, 3D, laser, …). Le petit bouton sur le coté est là pour « ouvrir » le hackerspace, allumer les éclairages d’ambiance, …

Confinement.S02E20

La journée à commencé avec la modélisation 3D d’une pièce pour le père sur Fusion360. Oui, je ne suis pas encore passé à FreeCAD, j’ai vraiment du mal à ressauter le pas dans l’autre sens.

J’ai également commencé la préparation d’une isolation supplémentaire pour les fenêtres de toit du hackerspace afin de réduire notre facture de chauffage.

Bière de l’Avent

La bière de ce 2 décembre est une Via Crucis de la micro-brasserie française située en Vendée la brasserie Mélusine.

Une bonne bière brune bio, mais avec un trop fort goût de caramel pour moi. Voir mon check-in sur Untappd.

Alors la bière, même si c’est bon… abusez-en avec modération! (cc @Une bière et Jivay)


Cette série d’articles a été motivée par Yves sur Twitter.

Espace Projet LGHS

Visite du Liège Hackerspace

Malgré que je sois membre et co-fondateur du Liège Hackerspace, je vais essayer de vous dresser un portrait le plus honnête et neutre possible.

Le but de ce type d’article est de vous présenter les lieux que j’ai la chance de visiter (N’hésitez donc pas à m’inviter :D).

Présentation

Le Liège Hackerspace est un hackerspace, constitué sous la forme d’une ASBL en 2016, installée en Outremeuse, entièrement opéré par ses membres bénévoles. Afin de profiter de l’intégralité de son accès et de ses équipements, une simple adhésion à l’association suffit.

L’accès aux formations est public et son prix est libre, l’utilisateur est informé de la valeur de la formation et donne ce qu’il juge adéquat selon la valeur perçue et ses moyens, à sa discrétion.

Modèle économique

Le Liège Hackerspace était basé sur une totale autonomie sans le moindre subside ou sponsor jusqu’il y a peu. Un sponsor pour son infrastructure (serveurs & site) est arrivé, ce qui soulage un brin la trésorerie. Il s’agit de l’hébergeur français Yulpa, qui lance une nouvelle réflexion sur le modèle économique du hackerspace. L’entièreté du loyer et charges est payée par les cotisations, événements, workshops, réponses à des marchés, …

L’économie interne du hackerspace est basée sur le prix libre et la confiance, pas de caisse, … Une urne, et chacun paie en son âme et conscience.

Les plus gros investissements sont faits par crowdfunding auprès des membres et si nécessaire, l’association intervient dans ses moyens pour combler une possible différence.

Le coût annuel de fonctionnement du hackerspace est proche de 15.000 €.

Le lieu

Le LgHs est autonome pour son bâtiment et le partage avec une autre association. Le bâtiment était un mélange de bureaux et d’ateliers où l’on réalisait, par le passé, des prothèses médicales. Le hackerspace est dans l’ancienne partie des ateliers.

Découpe des murs en béton afin d’ouvrir les espaces.

L’intégralité des travaux de rénovation et d’adaptations ont été fait avec l’accord du propriétaire et sur fonds propres du hackerspace.

Fonctionnement

Aucun employé. Par les membres, pour les membres. Le LgHs est une sorte de grosse colloc. La règle du 110% provenant du Revspace est appliquée. 100% pour soi et un peu plus pour la gestion quotidienne. Une visite du Revspace par le NY Resistor est disponible sur leur blog.

Il y a 4 administrateurs au sein de l’association pour la gestion des aspects légaux et financiers. Et une dizaine de membres effectifs ayant le droit de vote aux AG. En dehors des AG, 1 membre = une voix. Chaque membre à la possibilité de devenir membre effectif ou administrateur selon son investissement et/ou son envie.

Documentation et sources

La documentation est toujours le point sensible et la partie la moins drôle dans un projet. Il est difficile de donner ou d’avoir la motivation de rédiger mais la majorité des projets sont plus ou moins documentés sur le wiki par les membres.

L’intégralité du code des projets, configurations des serveurs, … est disponible sur Github.

Quelques projets

Les « gros » projets en cours et/ou collectifs sont :

  • La construction d’une fraiseuse numérique,
  • La construction d’une découpe laser plus grande et plus puissante,
  • Le déploiement de gateways The Things Network sur la région de Liège,
  • Le déploiement d’un réseau de capteurs de qualité d’air et la participation au réseau Luftdaten,
  • La domotisation du hackerspace pour ne plus rien oublier ouvert ou allumé.

Equipement

Quelques photos

L’espace Precious Plastic de l’atelier – RecyLab
L’atelier
L’atelier
L’espace projet
L’espace projet
L’espace formation/électronique en mode « covid friendly »
Un petit coin cuisine / bar

Quel futur ?

Le futur est plutôt serein, mais avec quelques zones d’ombres suite à cette période très particulière (Covid).

À plus long terme, le hackerspace cherche à déménager dans un lieu plus grand afin de développer de nouveaux projets et « départements » comme Precious Plastic (Labo Bio, Sérigraphie, …).

Suivre le LgHs

Liste Twitter

Fablabs et Hackerspaces sur Twitter

Je follow sur Twitter beaucoup de comptes de fablabs et hackerspaces tellement que cela commençait à vraiment « polluer » ma timeline.

J’ai donc passé mon temps à unfollow (désolé) les lieux avec lesquels j’avais le moins d’échanges ou de liens. Ensuite j’ai ajouté l’intégralité des lieux que j’ai pu trouver (actifs) à deux listes.

Fablabs : https://twitter.com/i/lists/1288753918260854785

Hackerspaces : https://twitter.com/i/lists/1286206184618369025

Il est sur mobile maintenant possible de s’abonner à une liste et de la « pin » et donc d’avoir plusieurs timelines.

Timelines

Ajouter des comptes aux listes

Si vous souhaitez ajouter des comptes au listes, envoyez moi une petite mention ou DM sur Twitter @iooner