Browse Tag

laser

Archive: Maker Faire Paris 2016

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Archive photos de la 2ème édition de la Maker Faire Paris (2016).

Cet article provient d’une ancienne publication. Il a été importé & actualisé depuis une source maintenant hors ligne.

Confinement.S02E14

Temps de lecture estimé : 3 minutes

J’avoue ne pas avoir beaucoup de choses à vous partager. J’ai surtout procrastiné ces derniers jours à cause d’un petit passage à vide.

Don’t F**k With Cats

J’ai « binge-watché » cette mini-série documentaire Netflix (sensationnaliste, à la limite du thriller) en 3 partie d’une heure.

Un groupe de nerds se lance dans une enquête afin de découvrir l’identité de l’auteur du martyre de chatons publiant sur internet ses actes insupportables. Ils découvriront rapidement l’identité de Luka Magnotta.

D’un avis personnel, les membres du groupe Facebook n’ont au final pas changé grand chose à l’issue de l’histoire. Peut-être à cause des autorités ? Je vous laisse vous faire votre propre avis.

Gateway The Things Network

J’attends avec impatience la réception de mon Mikrotik wAP LR8 kit et son antenne, afin d’installer en haut de mon immeuble une gateway LoRaWAN pour The Things Network.

Carte Laser

Suite à la découverte de City roads, j’ai décidé de faire un test à la découpe laser. Après pas mal de galères pour adapter le SVG, le résultat est plutôt sympa.


Cette série d’articles a été motivée par Yves sur Twitter.

Confinement.S02E12

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Entretien de la K40

Les pièces sont enfin arrivées de chez Cloudray. De nouveaux miroirs et une nouvelle tête avec air-assist viennent de trouver leur place sur la K40 du hackerspace. Je me suis juste trompé sur le diamètre de la lentille, rien de grave, une nouvelle est en chemin. En attendant, un membre va usiner une bague d’adaptation.

Je pense rédiger un article sur l’entretien de la K40, très prochainement.

Root-Me

Je suis retombé aujourd’hui un peu par hasard sur mon compte Root-Me. Root-Me est une plateforme dédiée à l’apprentissage de la sécurité informatique.

J’ai bien envie de m’y remettre et d’avancer sur les challenges.

À propos

Si vous voulez en découvrir un peu plus sur moi ou le blog. J’ai enfin complété la page À propos. </egotrip>


Cette série d’articles a été motivée par Yves sur Twitter.

Projet AirHackLab

Temps de lecture estimé : 3 minutes

Le AirHackLab est une initiative citoyenne de contribution aux données environnementales que j’ai initié au sein du Liège Hackerspace.

Ce projet est directement inspiré du projet LuftDaten et PurpleAir.

Objectifs

Le AirHackLab à 5 objectifs :

  • Développer des capteurs fiables, bon marché et open-source,
  • Construire les capteurs avec leurs futurs hôtes,
  • Sensibiliser à l’importance de la qualité de l’air,
  • Déployer un réseau alternatif, mesurer et collecter les données,
  • Partager les données librement.

Le prototype

Un prototype est en cours de développement dans une boite de dérivation dans une optique de simplicité et réduction de coût.

Les mesures seront la concentration PPM 2.5 & 10, la température, l’humidité et la pression atmosphérique.

Dans un second temps, il est prévu le développement d’une station plus complète avec des capteurs électrochimiques afin de mesurer les polluants.

Boitier proto AirHackLab

Coté serveur

Voilà, plus ou moins comment fonctionnera l’infrastructure une fois totalement en place.

Chaque utilisateur peut créer un compte et ajouter ses capteurs.

Une API permet déjà la mise à jour des utilisateurs du broker MQTT Mosquitto. Une simple cron avec un petit script pour charger la nouvelle liste et reload le service.

Export API pour Mosquitto

Sources

Les sources sont disponibles sur Github : https://github.com/AirHackLab

k40 LGHS

Installer sa K40

Temps de lecture estimé : 5 minutes

Choisir l’emplacement de sa découpe laser ou de sa K40 dans le cas présent n’est pas anodin. Plusieurs points importants sont à prendre en compte.

Dans cet article, je vous fais part de mon expérience et de mon avis. Utiliser une découpe laser n’est pas sans risque. Je ne peux être tenu responsable d’un quelconque accident.

Emplacement

Ce schéma du PDF K40 Laser Beginner Insights résume assez bien où et comment installer votre K40.

Votre découpe laser, ne doit pas se trouver sur le chemin d’évacuation en cas d’incendie possiblement déclenché par cette dernière.

Extraction des fumées

Votre machine doit être installée dans un espace disposant d’une évacuation d’air (extraction, fenêtre, …).

L’espèce de ventilateur de salle de bain fourni avec n’est pas des plus efficace, mais suffisant pour commencer. Cela sera un point soumis à une évolution.

L’extraction des fumées ne doit pas se faire n’importe comment.

Si vous envoyez vos fumées dans un système d’extraction/ventilation, vérifiez que le système est capable de le supporter pour éviter un refoulement ailleurs. Pensez également que cela reste des fumées, il y a un risque non-négligeable de dépôt de suie, … dans vos conduites.

Si vous faite le choix de la « fenêtre » (ou d’un trou dans un mur extérieur), essayez d’être le plus proche possible avec votre machine. Dans ce cas, vérifiez que l’extraction ne causera pas de nuisances à vous-même, à vos voisins, ….

Il est possible d’aller plus loin dans l’évacuation des fumées avec une filtration, …. On en reparlera très certainement dans un autre article.

Refroidissement

Le tube de votre découpe laser doit être refroidi par un circuit d’eau. Personnellement, j’ai fais le choix d’un volume d’eau (déminéralisé) conséquent sans refroidissement. Quelques gouttes de javel dans l’eau pour éviter une possible contamination de l’eau.

Il est préférable d’avoir un système de refroidissement, mais sur une K40, je n’en ai jamais eu l’utilité. Renseignez-vous en fonction de votre machine.

Placez le contenant d’eau (ou le système de refroidissement) le plus proche possible de la découpe laser.

Alimentation électrique

L’alimentation électrique de votre découpe laser doit rester accessible dans le cas d’un incident avec la machine. Par exemple, un départ de feu. Vous devez en permanence avoir la possibilité d’éteindre l’alimentation électrique de votre machine.

Si votre K40 propose des fiches électriques à l’arrière, assurer vous de leur mise à la terre et de leur sécurité. J’ai personnellement remplacé les prises par des prises apparentes provenant d’un brico du coin. En cas de doute, utilisez plutôt une multiprise.

Risque d’incendie

Pensez à avoir à portée de main un extincteur adapté. Dans mon cas, en Belgique, j’ai fait le choix d’un extincteur à CO2. Il ne laisse aucun résidu à l’inverse de la poudre, et ne cause pas de dommage comme l’eau avec un additif sur l’électronique et les circuits électriques.

Installez proche de votre découpe laser un détecteur d’incendie. Il est très facile d’en trouver dans un brico ou autre pour une 10aine d’euros. Il permettra de réagir vite ou d’évacuer en cas de départ de feu.

Pour rappel, on ne laisse JAMAIS une découpe laser sans surveillance.


Cet article fait partie d’un dossier. Consulter l’index du dossier K40.

Sources

  • 1
  • 2