Browse Tag

diy

Domotique DIY #2 – Boite à lettres connectée à moins de 15€

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Suite au capteur de distance (niveau de sel dans un adoucisseur d’eau), voici le deuxième article sur ma domotique DIY.

Une boite à lettre connectée (à votre domotique ?) pour moins de 15€ et fonctionnant plusieurs mois sur batterie.

Ce montage tourne depuis plusieurs années chez mes parents, c’est l’occasion de le rafraîchir et le documenter (avant un possible changement vers un Wemos et une pile lithium).

Liste des courses

  • Un Wemos D1 mini ~1€,
  • Une Sonnette « bon marché » (max 10€),
  • Contact au mercure (5x14mm),
  • Un peu de fil électrique,
  • Un câble micro-USB + alimentation.
« Mercury Switch » – Contact au mercure

Montage

Après avoir dé-soudé le haut-parleur, retiré tout le câblage et le boîtier pour les piles, connectez …

  • le du haut-parleur au GDN de la sonnette et au G du Wemos,
  • le VDD au 5V du Wemos,
  • le + du haut-parleur au A0 (ajoutez une résistance si nécessaire afin d’éviter de griller le pin analogique de votre Wemos).


Code source

Première étape terminée. Le coté « recepteur » est terminé.

Liez le maintenant à votre système domotique au travers de MQTT ou une autre méthode votre choix.

Intégration Home Assistant

L’intégration n’est pas parfaite. Je dois encore trouver une solution pour gérer le reset du capteur une fois le courrier récupéré.

- platform: mqtt
    name: "Boite à lettre"
    state_topic: "42/ext-av/sensors/bal"
    value_template: "{{ value_json.bal }}"

Coté boite à lettre

Voici le bouton-poussoir de la sonnette une fois démonté.

Il est nécessaire de repérer le contact du bouton-poussoir et d’y souder la paire de fils du contacteur à mercure.

Le capteur une fois soudé aux fils est placé dans une pièce le maintenant vers le bas à 45° (à adapter selon votre boite à lettres).

Un peu de double face épais et on pose dans la boite.

Une fois, le clapet de la boite basculant, il simule un appui sur le bouton de la sonnette. Le haut-parleur (retiré) « sonne » et le pin analogique du Wemos capte ce pic. Le reste est traité par le petit morceau de code ci-dessus.

Vous pouvez espérer plusieurs mois de fonctionnement avec ce montage et une pile CR2032.

Abri météo DIY [importé]

Temps de lecture estimé : < 1 minute

Cet article provient d’une ancienne publication. Il a été importé et actualisé.

J’ai besoin d’abriter diverses sondes (capteurs de qualité d’air et d’impact de foudre) de la pluie et des radiations solaires, mais tout en laissant bien circuler l’air.

Un abri météo en plastique “pro” coûte rapidement plus d’une centaine d’euros. Voyons s’il est possible de bricoler à moindre coût un abri répondant à mes besoins.

Liste des courses

  • 10 coupelles 24cm (0,85€/p),
  • 36 écrous large 8mm (0,20€/p),
  • 2 Bombes de peinture blanche (5,45€/p),
  • 2m de tige filetée 8mm inox (3,80€/p),
  • Quelques écrous pour finaliser l’abri,
  • 2 ronds d’aluminium pour rigidifier le tout.

Montage

Les tiges filetés sont coupées à 35cm, la taille est parfaite pour prévoir une fixation pour la suite.


Percer les 8 coupelles d’un coup afin d’avoir une entrée pour la scie sauteuse et obtenir notre “trou” central. A cette étape, les coupelles sont pre-peintes.

Je découpe à la scie sauteuse 2 disques dans de l’alu 3mm afin d’avoir une rigidité maximale, sans le montage est un peu trop fragile à mon goût.

Viser les écrous de fin et enfiler la plaque d’alu et la première coupelle. Cette première coupelle est une coupelle pleine ! Enfiler les premiers écrous larges et la seconde coupelle (percée).

Continuer ainsi de suite. Une coupelle, écrous, coupelle, écrous.

Petit tip, si vous en avez marre de visser vos écrous sur les tiges filetées à la main.